Dix arbres de nos forêts à connaître

Auteur de l'article: Loïc Jugue

Petit préambule, vous le savez sans doute, mais nos forêts ne sont pas vraiment naturelles.
Elles sont depuis de nombreux siècles domestiquées par l'homme qui sélectionne les arbres en fonction de ses besoins.
Les forêts primaires, c'est à dire non touchés par l'humain sont très rares en Europe (Forêt de Bialowieza en Pologne). La forêt française qui est la quatrième par la taille en Europe, est essentiellement constituée de différentes espèces de chênes (41%). On y trouve aussi des hêtres, des châtaigniers et des pins, etc.
Voici une sélection de dix arbres les plus fréquents de nos forêts.
Si vous voulez apprendre à les reconnaître, allez sur notre application internet:
Reconnaître les arbres simplement

Le chêne

le chêne

Avec ses 30 mètres de haut et pouvant vivre plus de cinq cents ans, le chêne est considéré comme le roi de nos forêts. Il est depuis longtemps favorisé par l'homme au détriment d'autres arbres à cause de ses nombreuses qualités: dureté, durabilité etc.
A noter: Il existe beaucoup d'espèces de chênes en France (chêne sessile, chêne pédonculé, chêne pubescent, chêne liège etc...)

Comment le reconnaître?
Ses feuilles sont simples et ont des bords ondulés.
Son tronc puissant est profondément crevassé dans le sens vertical.
Ses fruits, les glands, sont lisses ovales avec une sorte de coiffe.

Utilités:
Très bon bois pour la construction (charpente), excellent bois de chauffage. Ses fruits crus sont non comestibles pour nous, mais cuits dans plusieurs eaux, on peut en faire de la farine.

Le hêtre

le hêtre

C'est le prince sombre de nos forêts, on le trouve partout en France, des plaines aux montagnes. Ce géant peut atteindre 35 m et vivre plus de trois cents ans. Des forêts de hêtres se dégagent une ambiance très particulière avec ces grands troncs puissants et lisses, s'élevant comme des piliers... formant une véritable cathédrale végétale à l'ombre si dense que rien ne pousse à ses pieds.

Comment le reconnaître?
Son tronc est gris et lisse.
Ses feuilles ont des bords ondulés avec des poils.
Ses fruits appelés faÎnes sont entourés d'une enveloppe coriace, hérissée de poils, qui s'ouvre à maturité.
Quand il est jeune, on dirait un petit papillon végétal.

Utilités:
Les faînes sont comestibles(toxiques en grande quantité). Elles se récoltent en automne. On peut les faire griller ou bien en faire de l'huile ou de la farine. Bon bois de chauffe, utilisé également en menuiserie et ameublement. (peu en charpente risque de casse).

Curiosité:
Il existe de très belles variétés de hêtres comme le superbe hêtre pourpre et surtout les fameux Faux de Verzy, des hêtres étranges, aux formes si improbables.

Le charme

le charme

Voila un arbre qui n'en manque pas... avec son tronc lisse, souvent flexueux, il orne les forêts comme un serpent végétal. Et ne vous y trompez pas sous cet aspect tendre, c'est un dur qui s'y cache... Son beau bois blanc est très résistant...

Comment le reconnaître?
Aspect souvent tordu.
Ses feuilles sont simples et ont des dents sur leurs bords.
Son tronc est lisse et veiné, parfois cannelé.
Ses fruits ailés pendent comme de petites pagodes.
Bois coupé blanc.

Utilités:
Bois très dur ayant toute sorte d'usage...maillet, manche d'outils, étal de boucher. Bon bois de chauffage. On en fait des haies décoratives appelées charmilles.

Le frêne

le frêne

Rien n'arrête le frêne... c'est une espèce pionnière qui part à la conquète des espaces laissés ouverts... On le trouve un peu partout, mais il a une préférence pour les sols humides où il pousse assez vite et peut devenir très grand... 35 mètres de haut...

Comment le reconnaître?
Ses feuilles opposées sont composées de plusieurs petites feuilles.
Ses fruits sont disposés en grappes pendantes.
Son tronc lisse et vert dans son jeune âge se fissure avec le temps et devient gris.

Utilités:
Outillage, raquette de tennis, ébénisterie. Bon bois de chauffage. Son feuillage est un bon fourrage pour les animaux.

Astuce:
Un truc imparable pour le reconnaître... ses bourgeons sont noirs.

Curiosité:
C'est l'Arbre Monde des légendes nordiques: Yggdrasil... qui outre l'univers, abrite le mal en ses racines et le bien en son sommet... tout un programme...

Le tilleul

le tilleul

Tout le monde connait sa tisane calmante... mais savez vous reconnaitre un tilleul? Et pourtant on le rencontre assez souvent dans nos forêts où il peut vivre plusieurs centaines d'années et atteindre une taille impressionnante, celui de la photo avait plus de trois cents ans.

Comment le reconnaître?
Ses feuilles sont en forme de coeur et dentées
Tronc gris fissuré.
Petites fleurs jaunâtres parfumées.

Utilités:
Tisane (fleurs séchées), Les jeunes feuilles sont comestibles crues, bois tendre se travaillant bien: sabot etc.

Curiosité:
Pour fêter la révolution on a planté de nombreux tilleuls dans toute la France.

Le robinier

le robinier

Le robinier faux acacia a été importé au 17 ème siècle d'Amérique du Nord. C'est un super compétiteur en milieu ouvert, épines redoutables, croissance rapide, il peut dépasser les 20 m et vivre plus de trois cents ans.

Comment le reconnaître?
Jeune, il est couvert d'épines qu'il perdra plus tard.
Tronc très crevassé.
Feuilles composées de petites folioles rondes.
Fleurs en grappes blanches très parfumées.
Fruits, petites gousses, passant l'hiver sur l'arbre.
Bois coupé de couleur jaune.

Utilités:
bois à croissance très rapide, résistant aux insectes se travaillant facilement et ayant une résistance remarquable. Il est utilisé pour nombre de chose.... réputé très bon combustible mais il fait des étincelles.

Curiosité:
En fait le fameux beignet dit d'acacia est réalisé avec les fleurs du robinier qui sont très parfumées. Le vrai acacia chez nous est le mimosa...étonnant non?

Le bouleau

le bouleau

Le voici, le voila le parfait arbre à tout faire, d'auxiliaire du père fouettard( on utilisait ses branches flexibles pour assouplir les caractères et les chairs des écoliers d'antan) au rôle de dame blanche des pays nordiques où l'on déguisait un jeune bouleau en femme pour faire venir la pluie.
Ces utilisations sont multiples et on s'en sert depuis la nuit des temps pour mieux l'éclairer, en particulier en faisant des torches, mais aussi des canots, des chaussures, des revêtements de toiture et plein d'autres choses encore...

Comment le reconnaître?
Tronc blanc crevassé à la base pour les sujets âgés.
Feuilles simples dentées en triangle
L'extrémité des branches a un port retombant.

Utilités:
bois tendre se travaillant facilement, bon combustible flamme vive. Utilisations fort diverses: de la pâte à papier à la fabrication de canots ou bien plus prosaïquement de balais ou de fouets.

Curiosité:
La sève de bouleau (printemps) appelé sang de bouleau est utilisée comme boisson dépurative et diurétique.

L'érable

l'érable

Les érables sont de beaux arbres très fréquents dans nos forêts. Il y beaucoup d'espèces différentes d'érables: l'érable sycomore, l'érable plane, l'érable champêtre etc.

Comment le reconnaître?
feuilles simples découpées, assez grandes, poussant par deux de façon opposée.
Tronc lisse se crevassant avec l'âge.
Les fruits des érables (disamares) sont regroupés par deux.
Ils sont pourvus d'ailes membraneuses et lorsque ces fruits tombent de l'arbre, ils volent en tourbillonnant comme de petits hélicoptères.

Utilités:
instruments de musique, ébénisterie.

Curiosité:
Au Canada, on utilise la sève d'une autre espèce d'érable (l'érable à sucre) pour faire le fameux sirop d'érable.

Le merisier

le merisier

Le merisier ou cerisier sauvage est très fréquent dans nos forêts. Ses fruits les merises ont un goût délicieux mais assez acide. Il faut les cueillir bien mûre. En forêt avec la compétition pour la lumière avec les autres arbres, il va pousser tout en hauteur. En prairie il poussera moins haut et prendra plus d'espace en largeur...

Comment le reconnaître?
Tronc avec des lignes horizontales.
Feuilles ovales dentées avec deux petites glandes rouges (nectaires) à la base.

Utilités:
fruits (merises) comestibles, bois de couleur rouge servant à l'ébénisterie.

Le pin sylvestre

Le pin sylvestre

On trouve fréquemment le pin sylvestre dans nos forêts et il est très répandu dans toute l'Europe jusqu'en Sibérie. Il peut atteindre quarante mètres de haut et vivre plus de deux cents ans.

Comment le reconnaître?
Il ne perd pas ses aiguilles en hiver.
Aiguilles assez courtes disposées par deux.
Cône petit 4 à 5 cm.
Tronc devenant orange vers le haut de l'arbre.

Utilités:
Pâte à papier, contreplaqué, poteaux électriques et téléphoniques, menuiserie, maison en bois. Essence utilisée pour le reboisement à cause de sa croissance rapide. Mauvais combustible faisant des étincelles.

Curiosité:
On tirait des fibres de ses aiguilles une sorte de matière textile appelée laine des forêts qui servait à rembourrer matelas et coussins.

Page Facebook de Pixiflore   Page Twitter de Pixiflore    écrire à Pixiflore

© www.pixiflore.com/Loïc Jugue 2001/2020