Famille des Lythracées

Salicaire | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Lythracées plante herbacée vivace 20 à 160 cm. bord de l'eau, fossé, zone humide juin à septembre

Présentation

Si vous vous promenez le long des cours d'eau vous aurez sans doute l'occasion de voir cette belle plante typique des milieux humides : la salicaire. Elle tient son nom commun du fait de la ressemblance de ses feuilles avec celles du saule. Regardez ces hampes de fleurs pourpres qui se dressent fièrement au bord de l'eau. Ce sont de parfaites pistes d'atterrissage pour de nombreux insectes qui viennent la polliniser tout en prenant un petit coup de nectar au bar du coin. La dispersion de ses fruits est faite par l'eau. Sachez enfin qu'elle était réputée pour avoir des propriétés hémostatiques et astringentes.

Reconnaissance

Petits éléments pour reconnaître la salicaire: son inflorescence, c'est à dire la façon dont ces fleurs sont disposées, est en long épi terminal. La plante est très rameuse, ce qui ne veut pas dire qu'elle est douée pour l'aviron, mais qu'il y a de nombreuses tiges (équivalent à la notion de rameau, ramification: d'où rameuse) qui partent de la tige centrale. Ses fleurs sont pourpres. Elle a 6 pétales qui sont libres entre eux. Elle a 6 étamines et 1 stigmate... Attention de ne pas la confondre avec l'épiaire des marais qui vit dans les mêmes milieux et qui a des pétales bilabiés (famille de la menthe: les lamiacées).

Phytothérapie

Partie utilisée : sommités fleuries. Principes actifs : de nombreux tanins. Action Physiologique : astringente, hémostatique. Utilisation : comme antidiarrhéique. Rentre dans la composition de certaines préparations vendues en pharmacie et tisanes. Existe en teinture mère; est utilisé en homéopathie.



Usages divers

On fait une teinture à partir de ses fleurs.

Botanique:

Fleur: 6 pétales, 12 étamines (6 courtes, 6 longues)et 1 stigmate.

Couleur : violet

Fruit : capsule à deux loges

Tige : quadrangulaire

Feuille: opposée parfois verticillée(par trois) à la base de la tige.

Autres noms

Français : Lysimaque rouge, Herbe aux coliques, Saule violet

Nom anglais : Purple Loosestrife

Nom allemand : Blut-Weiderich, blut-Weiderich, gemeiner Wiederich

Nom italien : Canestrell, Riparella, Salcerella, Salicaria, Verga rossa

Nom espagnol : Salicaria, Salgueiriño

Etymologie : lythrum, du mot grec "luthron", un des mots pour "sang" par rapport à la couleur de la fleur et "salicaria", de salix, saule pour la ressemblance de la forme des feuilles.

Origine : Europe centrale et méridionale, Russie, Japon, Manchourie, Chine, Asie du Sud-Est et Inde du Nord

Protection

sans