Famille des Dioscoréacées

Tamier | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Dioscoréacées liane vivace Jusqu’à 4 m. sous-bois, bord de chemin, lande mai à août

Présentation

Voilà un des rares représentants européens de cette famille de plantes essentiellement tropicales : les Dioscoréacées, famille dont fait partie le célèbre igname, tubercule très consommé en Afrique. La racine du tamier bien que toxique se mange aussi, à condition de la faire bouillir dans plusieurs eaux pour en faire disparaître la toxicité. C’est une plante grimpante volubile, n’allez pas croire pour autant qu’elle est bavarde… volubile dans le sens botanique, signifie qu’elle s’enroule autour d’une autre plante pour pouvoir grimper, technique également utilisée par le liseron, le houblon ou bien le haricot alors que d’autres plantes grimpantes comme la bryone ou bien la vigne utilisent des vrilles pour pouvoir se hisser à la lumière. Enfin sachez… si vous êtes catcheur ou bien souffre-douleur… que vous pourrez utiliser une pommade à base de tamier pour faire disparaître les bleus…d’où son nom commun d’herbe aux femmes battues.

Reconnaissance

Le tamier commun est une plante grimpante aux feuilles cordiformes (en forme de cœur). Elle s’enroule autour des tiges d’autres plantes. Elle n’a pas de vrille. Ses fruits rouges (baies) restent sur la tige après que les feuilles sont tombées.

Propriétés médicinales

Toute la plante est caustique, diurétique vomitive et purgative.

Phytothérapie

Partie utilisée : le rhizome pour son action révulsive. Principes actifs connus : une substance ressemblant à l'histamine. Utilisation : Founier cite l'utilisation de poudre de racine lavée et séchée comme purgatif. Actuellement le tamier est surtout utilisé en usage externe comme anti-ecchymotique. On le retrouve dans quelques spécialités de pharmacie (comprimés et pommades). Est également utilisé en homéopathie ; existe en teinture mère.

Propriétés culinaires

Plante toxique, mais le tubercule plusieurs fois bouilli serait comestible.

Curiosités

Son nom d’herbe aux femmes battues vient du fait qu’autrefois, on se servait de sa racine pour faire une préparation résorbant les ecchymoses.

Botanique:

Fleur: Petites fleurs (6 tépales), mâle (6 étamines) et femelle (3 carpelles) sur des pieds différents (plante dioïque).

Couleur : vert

Fruit : Baies d’abord vertes puis oranges et enfin rouges à maturité, opaques, luisantes.

Tige : Ligneuse, s’enroulant autour d’autres plantes, volubile.

Feuille: Cordiforme, alterne, luisante, à nervures ramifiées partant du pétiole.

Partie souterraine: Gros tubercule noir.

Autres noms

Français : Herbe aux femmes battues, sceau de la Vierge, vigne noire, raisin du diable

Nom anglais : Black Bryony

Nom allemand : Schmerwurz, Scwarze-Bryonia

Nom italien : Tamaso

Etymologie : Tamus est le nom donné en latin à une plante indéterminée.

Origine : Presque toute la France.

Protection

sans