Famille des Aracées

Arum d'italie |  Arum tacheté |  Capuchon de moine | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Aracées plante herbacée vivace 20 à 50 cm. sous-bois avril à mai

Présentation

Cette plante étrange, qui a été utilisée en sorcellerie, est un proche parent du Philodendron et du Taro (...qui n'est pas un jeu de carte, mais un légume exotique couramment utilisé sous les tropiques). Entre ses feuilles luisantes émerge un grand cornet de couleur verdâtre, que vous appelleriez une fleur et que les botanistes appellent une spathe... Cette spathe a la particularité d’être un véritable piège à insecte. En plus, chose étonnante, c’est une des rares plantes vivantes capable de produire une chaleur importante (jusqu'à 40 degrés) grâce à sa respiration. Attention à ses jolies baies rouges, elles sont toxiques.

Reconnaissance

Plante herbacée possédant de grandes feuilles en forme de flèche (sagittées*), vertes et luisantes, souvent tachetées de brun ou de pourpre avec l’âge, visibles dès la fin de l’hiver. Une nervure continue borde la feuille. Grand spathe*, vert-jaunâtre à violacé entourant le spadice*qui est 2 à 3 fois plus court que le spathe. Après la floraison, il ne reste qu’une tige avec des fruits rouges persistant une partie de l’hiver. Seule Aracée commune avec l'Arum italicum et l'acore en Europe.

Propriétés médicinales

Attention à la grande toxicité de la plante fraîche (surtout les feuilles et les fruits) qui serait due à une substance chimique proche de la conicine qu'elle contient. Elle contient également une saponine (voir saponaire) . La racine a cependant été utilisée couramment et l'emploi de feuilles fraîches en usage externe est également cité . La racine serait expectorante*, purgative* et a été employée dans les cas d'affections chroniques des voies respiratoires ; les feuilles fraîches et la racine par voie externe seraient détersives* .Cazin les utilisait comme "maturatif " des abcès froids ou pour la détersion* des ulcères .

Phytothérapie

Aucune utilisation courante actuelle n'a été retrouvée en phytothérapie. En homéopathie l'essence de la racine (récoltée avant la pousse des feuilles) serait utilisée dans les laryngites ; existe en teinture mère*.

Propriétés culinaires

Tubercule toxique à l'état frais, comestible après épluchage et ébullition en plusieurs eaux. On en aurait tiré une fécule pour faire du pain sous la révolution.

Tradition

L'arum était considéré comme une plante magique, chassant les mauvais esprits.

Curiosités

Monocotylédone à nervures non parallèles. Grande fausse fleur blanche appelée spathe*. Capture les insectes pour assurer la fécondation : Les fleurs femelles sont les premières à être mures, et restent fécondables un certain temps. En même temps, l'énergie de combustion due à la respiration est (exceptionnellement chez l'arum) non stockée mais éliminée sous forme de chaleur par la massue du spadice (jusqu'à 25 à 40°C). Ce dégagement de chaleur entraîne la formation de substances, d'odeur cadavérique, à base d'ammoniaque et d'amines qui attirent les mouches. Celles-ci cherchent à se poser sur la massue rendue glissante par la sécrétion de gouttelettes huileuses. Les insectes tombent alors au fond de la spathe où les couronnes de poils les retiennent prisonniers. Ceux qui avaient 'récolté' du pollen sur d'autres Arum le déposent sur les stigmates*. Pendant la nuit, les fleurs mâles mûrissent à leur tour ; les poils qui les surmontent se flétrissent et se dessèchent, libérant les insectes qui au passage se chargent de nouveau pollen.

Botanique:

Fleur: Le spadice*, axe épaissi au sommet en massue de couleur rouge-violacée, est muni à la base de 4 anneaux de petites fleurs ainsi étagées de bas en haut : fleurs femelles fertiles réduites à l'ovaire surmonté d'un stigmate* ; fleurs femelles stériles filiformes ; fleurs mâles fertiles, réduites aux étamines ; fleurs mâles stériles en filaments. Spadice une fois plus court que son pédicelle*. vert-jaunâtre à marges plus ou moins pourpre

Couleur : vert

Fruit : Fruits bacciformes* rouges (0,5cm). Toxique

Tige : Tige souterraine courte, épaissie en tubercule ovale, oblong

Feuille: Feuille pétiolée, engainante à la base. Feuille sagittée apparaissant au printemps. Soit entièrement verte, soit marbrée de brun ou de pourpre à nervures non parallèles. Plante monocotylédone*.

Partie souterraine: Tubercule

Autres noms

Français : Gouet, bonnet de grand prêtre, pied de veau, vachotte, cornet, chandelle, herbe aux crapauds, pilon, pain de crapaud, vit-de-prêtre.

Nom anglais : Wild arum

Nom allemand : gefleckter Aronstab, Trommelschlägel, Zehrwurz

Nom italien : Aro, Gigaro scuro

Nom espagnol : Xaro

Etymologie : Du grec aron : nom de l’arum

Origine : Grande Bretagne à sud-est de l'Europe, naturalisé en France.

Protection

sans