Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Euphorbiacées plante herbacée vivace 30 à 40 cm. sous-bois mars à avril

Présentation

La mercuriale vivace est une des premières plantes à fleurir dans nos bois. Enfin pas si facile de voir qu'elle fleurit, cette petite mercuriale, car ses inflorescences sont minuscules et vertes, ce qui est typique des représentants de sa famille, les Euphorbiacées. Attention, elle est comme presque tous les membres de sa parenté : toxique... et pourtant la mercuriale est connue depuis longtemps comme plante médicinale émétique*, émétique ne signifiant pas qui enlève les tiques, mais purgatif... en français plus contemporain, la mercuriale servait à faire vomir...

Reconnaissance

La mercuriale vivace habite dans les sous bois, en grand tapis aux feuilles vert foncé et comme son nom l'indique (vivace ), elle vit plusieurs années. Il y a des mercuriales vivace mâles et d'autres sont femelles(espèce dioïque). Elle est dressée sur une tige simple, ses inflorescences sont vert clair, ses feuilles opposées se regroupent dans la partie supérieure de la plante. Risque de confusion avec la mercuriale annuelle (qui est moins toxique et qui peut même être consommée une fois séchée), plante monoïque dont la tige centrale est ramifiée et qui, comme son qualificatif l'indique, ne vit qu'une saison.

Propriétés médicinales

Cette très ancienne plante médicinale était utilisée comme émétique*, purgative*. En raison de sa toxicité, il est prudent de ne pas l'utiliser fraîche. Les feuilles serviraient contre les brûlures. La plante aurait été utilisée en usage externe comme lavement laxatif.

Phytothérapie

En phytothérapie, on utilise une espèce proche : Mercurialis annua. Partie utilisée : la plante entière. Attention est toxique à l 'état frais. Action physiologique : purgatif* et diurétique (très riche en sels de potassium). Utilisation ; essentiellement comme purgatif ; rentre dans la composition de nombreuses tisanes de spécialités. Est également utilisée en homéopathie(notamment comme purgatif). Existe en teinture mère*.

Propriétés culinaires

Toxique, très nuisible aux animaux. Au XVIIème siècle, le botaniste anglais Nicholas Culpeper disait qu'il n'existait pas de plante plus fatale originaire de notre pays.

Curiosités

La plante bleuit après séchage.

Botanique:

Fleur: Les fleurs mâles sont groupées en petits glomérules* espacés sur un long épi. Possèdent 3 tépales. Les fleurs femelles sont solitaires à l'aisselle des feuilles et longuement pédicellées, leur ovaire est poilu.

Couleur : vert

Fruit : Capsule biloculée, à trois coques poilues.

Tige : Simple, quadrangulaire, nue à la partie inférieure

Feuille: Dentée à pétiole très court. Les feuilles sont opposées

Partie souterraine: Souche rampante, rhizome très rameux.

Autres noms

Français : Chou de chien, cynocramble

Nom anglais : Wild-Mercury

Nom allemand : Waldbingelkraut

Nom italien : Mercorella

Nom espagnol : Mercurial perenne

Etymologie : Mercurialis, en l'honneur du dieu Mercure (fils de Jupiter et messager des dieux, lui même Dieu de l'éloquence, du commerce et des voleurs. Il est l'équivalent du dieu grec Hermès). Mercure aurait révélé aux hommes les propriétés médicinales de cette plante

Origine : Europe,ouest de l'Asie, Amérique du Nord

Protection

sans