Famille des Urticacées

Ortie (grande) | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Urticacées plante herbacée vivace 40 à 170 cm bord de chemin, friche juin à octobre

Présentation

Tout le monde connaît l’ortie et sa caractéristique principale : qui s’y frotte s’y pique. Mais bien peu savent combien cette «mauvaise herbe» peut être utile... Saviez vous par exemple qu’elle contient plus de vitamine C que le citron... Que ses fibres servent à faire du tissus... et que les romains l’utilisaient pour stimuler la circulation sanguine en se fouettant avec.... Nous ne vous conseillons pas d’essayer, ça fait mal…

Reconnaissance

La grande ortie est une plante herbacée vert sombre. Elle vit près des lieux habités par les humains. Toute la plante est couverte de poils urticants. Ses feuilles très vertes sont à bords fortement dentés. Elle pousse souvent en colonie. Les inflorescences sont plus grandes que les pétioles des feuilles. Risque de confusion avec l’ortie brûlante plus petite et plus piquante et avec le lamier blanc qui ne pique pas et qui est comestible également.

Propriétés médicinales

Hémostatique* (en suc frais dans le nez). Dermatoses ; dartres, eczéma

Phytothérapie

Partie utilisée : la plante entière. Action : en usage interne : diurétique (serait également anti-goutteuse), cholagogue*, dépurative*, reconstituante ; également hypoglycémiante* et antidiarrhéique pour certains ; excellente source de chlorophylle (comme la luzerne) dont on utilise les pouvoirs colorants, désodorisants et reconstituants. En usage externe, l'ortie possède des propriétés révulsives* et hémostatiques*. Utilisation : comme dépuratif* (notamment en cas de goutte) ; rentre dans la composition de nombreuses spécialités à ce titre ; en cas de dermatose, d'asthénie et d'anémie ; l'utilisation en teinture mère* ou en S.I.P.F. (substance intégrante de plante fraîche) est très courante, ayant détroné l'infusion ou la décoction. Attention! il est cité que de fortes doses semblent entraîner la suppression des urines (Friand en 1839 et Schulz en 1929) En homéopathie, serait utilisée en cas d'affection cutanée ou de rhumatisme. Existe en teinture mère comme déjà mentionné. En parapharmacie utilisée en lotion capillaire, shampooing, dentifrice et chewing-gum.

Propriétés culinaires

Cette plante a des propriétés nutritionnelles étonnantes. Elle est plus riche en vitamine C que le citron et elle contient plus de protéine que le soja. L’ortie se mange aussi bien crue que cuite. Elle perd son pouvoir urticant 12 heures après avoir été coupée ou instantanément lorsque les feuilles sont ébouillantées. En soupes, légumes.

Curiosités

L'ortie, plantée entre les plantes médicinales, augmente nettement leur teneur en huiles essentielles.

Usages divers

Les fibres, très résistantes, servaient à faire du tissu. Cela se pratique encore en Allemagne. Feuilles macérées dans de l'eau jusqu'à décomposition, utilisées comme anti-pucerons (à vaporiser sur les feuilles).

Botanique:

Fleur: Fleurs unisexuées associées en grappes ramifiées, disposées à l'aisselle des feuilles.

Couleur : vert

Fruit : Akène minuscule.

Tige : Dressée, à section carrée, non ramifiée.

Feuille: Les feuilles sont opposées, dentées, couvertes de poils urticants. Pétiole* plus court que le limbe.

Partie souterraine: rhizome

Autres noms

Français : Ortie dioïque

Nom anglais : Stinging nettle

Nom allemand : Brennessel

Nom italien : Ortica

Nom espagnol : Ortiga

Etymologie : Son nom latin Urtica vient de urere : brûler.

Origine : Eurasiatique, devenue subcosmopolite

Protection

sans