Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Caryophyllacées plante herbacée vivace 30 à 80 cm. sous-bois, zone humide juin à septembre

Présentation

La saponaire...Voilà une plante qu’il est surprenant de rencontrer ici ; en effet cette plante s’est échappée, il y a fort longtemps, des jardins méditerranéens où on la cultivait. Elle possède une étonnante propriété : les rhizomes séchés peuvent servir comme savon d’où son nom commun d’herbe à savon. Qui penserait en voyant cette timide plante à fleurs rosées, qu’elle a servi pendant des siècles à laver nos culottes.

Reconnaissance

La saponaire à la tige dressée, peu ramifiée. Elle a de petites fleurs roses pâles, aux pétales pointus. Les feuilles opposées ont des nervures parallèles, bien que ce ne soit pas une monocotylédone.

Propriétés médicinales

Les drogues à saponine dont la saponaire est le représentant typique, ont toujours été réputées comme "dépuratives* du sang". Possédant par suite des propriétés apéritives*, diurétiques*, sudorifiques*, expectorantes*, laxatives* en intensifiant les fonctions des diverses glandes. Elles ont donc été utilisées dans les affections des voies respiratoires et urinaires, les dermatoses aussi bien en interne qu'en externe. Attention au risque d'irritation ! La saponaire est un de nos meilleurs dépuratifs* (Fournier) .

Phytothérapie

Partie utilisée : la partie souterraine, rhizome et racines, brun rougeâtre. Attention! potentiellement toxique, la saponaire doit être utilisée sous surveillance médicale. Action : en usage interne : dépurative*, expectorante*, diurétique*, cholérétique*. Utilisation : contre la toux, en cas de bronchite ; comme dépuratif en infusion, décoction* ou même en suc frais ; entre dans la composition de nombreuses spécialités et tisanes ; (Boldoflorine ; Médiflor tisanes Borinel) ; serait également employée en cas de rhumatismes et de maladies de peau (dartres). En homéopathie serait employée notamment comme dépuratif* (à visée dermatologique entre autre) ; existe en teinture mère*.

Propriétés culinaires

En Angleterre, les fleurs sont rajoutées aux salades. Attention, la saponaire contient de la saponine qui, à haute dose, peut provoquer des intoxications graves.

Tradition

Cette plante dont le rhizome contient beaucoup de saponine (fait mousser l’eau) était très cultivée autrefois? Elle servait aux lavandières à laver le linge. Comme c’est un détergent très doux, elle convient parfaitement au linge délicat. Les drapiers d’autrefois s’en servaient couramment. La décoction pour le lavage se prépare en faisant bouillir des morceaux de racine dans l'eau durant 4 à 5 minutes, laisser refroidir et égoutter. Les gaulois s'en servaient pour teinter leurs cheveux.

Curiosités

Dans les musées anglais, on se sert toujours de la saponaire, pour laver les tissus anciens.

Botanique:

Fleur: Sont de 2cm de diamètre et groupées en sorte de corymbe dense. Le calice, en forme de tube verdâtre souvent strié de rouge, est extêmement long et pourvu de dents courtes et pointues. La fleur est composée de 5 sépales soudés (gamosépale),

Couleur : rose pâle

Fruit : Capsule ovoïde oblongue.

Tige : Tige dressée.

Feuille: Les feuilles sont opposées décussées*, sessiles, glabres et lisses. Elles possèdent 3 à 5 nervures longitudinales (rare chez les dicotylédones)

Partie souterraine: Rhizome ramifié

Autres noms

Français : Herbe à savon, savon du fossé, savonnière, herbe à femme, laurier fleuri

Nom anglais : Common Soapwort

Nom allemand : Seinfenkraut, Waschkraut, Hundsnelke

Nom italien : Saponaria, erba saponale

Nom espagnol : Saponaria

Etymologie : Saponaria, vient du latin sapo : savon, allusion au suc savonneux de la plante (haute teneur en saponine)

Origine : Europe et Asie centrale, introduite dans le centre et l'est de l'Asie et en Amérique du nord.

Protection

sans