Famille des Papavéracées

Chélidoine  |  Coquelicot |  Glaucienne jaune | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Papavéracées plante herbacée vivace 30 à 90 cm Bord de chemin, friche, sous-bois avril à octobre

Présentation

Qui imaginerait, en regardant cette humble plante commune, qu'elle possède autant de pouvoirs? Et bien vous, par exemple, en lisant les lignes qui vont suivre. La chélidoine a été utilisée depuis des temps immémoriaux pour soigner les yeux. On dit même que l'hirondelle (dont elle tire son nom) utilisait sa tige pour soigner les yeux de ses petits. Son latex d'une couleur orangée sert également à soigner les verrues récalcitrantes. Mais attention, il est irritant pour la peau et dangereux pour les yeux, s’il est mal utilisé. Toute la plante est d'une extrême toxicité et son ingestion à haute dose est mortelle... Enfin sachez que la chélidoine, et ce n’est pas rien, entrait dans la composition de la pierre philosophale... qui était supposée transformer le plomb en or et vous donner la vie éternelle... Quel programme!!! Ceci n’est pas une raison pour arracher les chélidoines...

Reconnaissance

La chélidoine pousse souvent en touffe compacte d’un vert clair, glauque en dessous. Ses feuilles, très découpées, ressemblent un peu à celles du chêne (Fournier). Elle fait de petites fleurs jaunes à quatre pétales. Mais l'élément principal est que sa tige, lorsqu’elle est cassée, laisse couler un latex jaune/orange. Son odeur est assez forte.

Propriétés médicinales

A "dose thérapeutique", la chélidoine est citée (par Fournier entre autre) comme diurétique purgative*, narcotique*, antispasmodique*, cholagogue*, dépurative*, vermifuge*... A l'extérieur, elle se montre détersive*, antioptalmique, caustique. A "haute dose", elle devient toxique pouvant provoquer l'empoisonnement (description clinique chez Fournier). La chélidoine a été utilisée par plusieurs auteurs pour ses propriétés antispasmodiques dans l'angine de poitrine, l'asthme, les spasmes biliaires... A l'extérieur, la décoction de feuilles ou le suc frais (dilué avec de l'eau) constituent un remède populaire utilisé dans les ophtalmies ou les ulcères chroniques des paupières. La racine fraîche ou le suc de la plante était employés sur les ulcères, les dartres et même les lésions de teigne. Le latex constituait pour le Dr Leclerc un traitement efficace contre les verrues, durillons et cors.

Phytothérapie

Partie utilisée : la plante entière. Action : caustique par son latex qui serait également antibactérien, légèrement antispasmodique* et hypnotique* ; agirait également dans les engorgements lymphatiques. Utilisation : essentiellement comme topique dans les verrues et les callosités (bien se laver les mains pour éviter les irritations !). En raison de la présence d'alcaloïdes toxiques, l'usage interne reste limité en phytothérapie ; est cependant utilisé comme dépuratif et dans les troubles biliaires ; rentre dans la composition de quelques tisanes de spécialités. Est très utilisée en homéopathie notamment dans les affections du foie et des voies biliaires. Existe en teinture mère*.

Propriétés culinaires

Toxique

Tradition

La chélidoine était autrefois utilisée comme plante de culture pour ses diverses propriétés médicinales. Elle servait également comme colorant pour teinter les tissus.

Curiosités

Son latex entrait dans la composition de la pierre philosophale... Selon d'anciennes croyances, les hirondelles frotteraient les yeux de leurs petits avec un brin de chélidoine pour les guérir de la cécité. On dit aussi que la plante fleurit au moment où les hirondelles arrivent et se fâne au moment où elles repartent.

Botanique:

Fleur: Petites fleurs à pédoncules inégaux composées de : 2 sépales, 4 pétales (froissés à la façon des coquelicots, lorsqu'ils se déploient). Elles sont groupées en sortes d'ombelles lâches.

Couleur : Jaune

Fruit : Silique longue de 3 à 4cm donnant de nombreuses graines. Les graines ont une excroissance charnue.

Tige : Mince, cassante et velue ; ayant la particularité, lorsqu'elle est cassée, de produire un latex orange.

Feuille: Vert glauque. Imparipennée, très découpée, aux bords arrondis.

Partie souterraine: Rhizome

Autres noms

Français : Herbe aux verrues, éclaire, herbe de l'hirondelle, herbe aux boucs.

Nom anglais : Greater celandine

Nom allemand : Schöllkraut

Nom italien : Cinerognola

Etymologie : Du grec chelidôn qui signifie hirondelle et majus pour grand.

Origine : Europe, Asie occidentale, Afrique du Nord, naturalisé en Amérique du Nord

Protection

sans