Famille des Boraginacées

Bourrache |  Consoude |  Grémil à rameaux étalés |  Pulmonaire officinale | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Boraginacées plante herbacée annuelle 30 à 60 cm. jardin mai à septembre

Présentation

Si j’étais une fleur bleue, je serais sans doute une bourrache… un peu poilue certe mais néanmoins sympathique… voir jolie… une sorte de paysanne en robe bleue ayant 5 volants… Stop…arrétons toute métaphore à connotation pastorale… Voilà une plante toute poilue des pieds à la tête…de la tige au calice… voici le yeti floral. Et si vous avez une petite suée en la voyant c’est normal ces fleurs ont des propriétés sudorifiques sous forme d’infusion. On dit même que son nom vient de l’arabe et signifierait « père de la sueur »… Sachez enfin que bien que ces feuilles soient comestibles, il faut éviter d’en manger fréquemment car elles contiennent une substance toxique voir cancérigène . Donc modérons nos appétits de bourrache et dévorons la des yeux.

Reconnaissance

Petite plante herbacée annuelle, très poilue (rêche comme beaucoup de membres de sa famille, les boraginacées par exemple la consoude) à fleur bleue parfois blanche. Ces anthères (petits sacs contenant le pollen) noires se resserrent de façon caractéristique, formant un cône. Le calice poilue et à 5 pointes est décalé par rapport aux 5 lobes de la corolle, formant ainsi une "fleur étoile" à dix branches (d'où son anglais de starflower)...

Propriétés médicinales

Fournier cite Albert le Grand au Moyen Age pour qui la plante était génératrice de bon sang. H Leclerc la classe parmi les plantes sudorifiques et dépuratives et conseille l’utilisation de suc frais de la tige ou l’extrait aqueux ou fluide (car pour lui, la classique infusion de fleurs est à réserver aux cas où une abstention thérapeutique est de rigueur)…Pour d’autres auteurs, l’utilisation est efficace si elle est rapide. Les feuilles fraîches écrasées calment la douleur des abcès et brûlures; on peut également les utiliser en décoction en cataplasme en cas de goutte.

Phytothérapie

Partie utilisée: la fleur Principes actifs: nitrate de potassium, mucilage. Action physiologique: diurétique, sudorifique, émolliente ( mucilage) Utilisation: comme draineur essentiellement. Rentre dans la composition de quelques spécialités vendues en pharmacie: tisanes, sirops... A noter l’emploi de gélules d’huile de Bourrache (riche en acides gras essentiels) en cosmétologie pour  ォ nourrir サ le tissus conjonctif, atténuer les ridules, les vergétures. Est utilisée en homéopathie avec les mêmes indications qu’en allopathie; existe en teinture mère.

Propriétés culinaires

Les jeunes feuilles et les fleurs se mélangent à la salade et auraient une saveur d’huître selon F.Couplan ; on peut également s’en servir pour parfumer les plats ou les manger cuites en légume. Cazin conseille une boisson à partir de suc de Bourrache laissée dans un tonneau : le vin de Bourrache. Précaution d’emploi: mieux vaut éviter une utilisation prolongée des tiges feuillées qui contiennent des composés toxiques ( alcaloïdes pyrrolizidiniques présents également dans la consoude qui ne doit elle être utilisée qu’en externe).



Botanique:

Fleur: pétale soudé à cinq lobes. Etamines spécifiques Comme des pointes sombres resserrées en cône. Couleur parfois blanche

Couleur : bleu

Fruit : tétrakène noirâtre.

Feuille: alterne, ovale (basilaire pétiolée, supérieure sessile.)

Autres noms

Nom anglais : Borage

Nom allemand : Borretsch

Nom espagnol : Borraja

Etymologie : plusieurs possibilités concernant l'origine de borago: Soit du latin bura signifiant la bure, fait allusion aux feuilles de la bourrache qui sont très rêches comme la robe de bure des moines. Soit viendrait de l'arabe et signifierait "père de la sueur" en relation avec propriétés sudorifiques de la plante.

Origine :

Protection

sans