Famille des Boraginacées

Bourrache |  Consoude |  Grémil à rameaux étalés |  Pulmonaire officinale | 

Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Boraginacées plante herbacée vivace 40 à 90 cm. bord de l'eau, bord de chemin mai à juillet

Présentation

Consoude, je suis, consoude je serais, qu’on se le dise, je consolide… d’ailleurs, mes propriétés sont utilisées depuis des temps immémoriaux par les humains qui utilisent mes parties souterraines pour faire des onguents, consolidant les fractures de leurs os si fragiles, les pauvres…. D’autres m’ingurgitent en salade ou bien me font cuire comme de vulgaires épinards, certains me préfèrent en beignet. Bref, je suis utile pour tous et pourtant je suis modeste. On me trouve au bord des cours d’eau ou dans les prairies humides. Mes feuilles allongées et rêches ressemblent disent les mauvaises langues à celles d’un âne et mes fleurs biens que petites et de couleurs variées sont un régal pour le regard de ses humains qui ne me méritent pas.

Reconnaissance

Belle plante à grandes feuilles très rêches. Ces fleurs en tube sont disposées en grappe retombant d'un coté. Elle pousse souvent dans les bords de chemins humides. Lorsqu'il n'y pas les fleurs, on peut confondre ses feuilles avec celles de la digitale (mortelle). Pour faire la différence, il faut toucher les feuilles: rêches pour la consoude et douces pour la digitale (conseil de François Couplan).

Propriétés médicinales

action émolliente par la présence de mucilage et cicatrisante par la présence d' allantoïne. Selon Fournier, elle serait également antihémorragique.

Phytothérapie

Partie utilisée: partie souterraine, rhizome et racines noirâtres. Principes actifs connus: beaucoup de glucides dont un important mucilage; un diuréïde, l'allantoïne(qui est plus abondant quand la récolte s'effectue de l'automneau printemps) Utilisation: en usage externe essentiellement, pour favoriser la cicatrisation des plaies et ulcères. Est utilisée en homéopathie ; existe en teinture mère ; rentre dans la composition de nombreuses spécialités de pharmacie et parapharmacie (beaucoup de crèmes et pommades).

Propriétés culinaires

Les jeunes feuilles de consoude sont comestibles, elles se mangent de préférence cuites. Elles se dégustent également en beignet.Les jeunes pousses se consomment de la même façon que les asperges.

Curiosités

Le docteur Leclerc aurait utilisé avec succès des cataplasmes de racine fraîche sur les plaies des blessés de la Grande Guerre. En Hongrie, on utiliserait les racines pour fabriquer un fard rouge.

Botanique:

Fleur: tubulées, disposées en cymes scorpioïdes. (couleur variable parfois rose).

Couleur : rose

Fruit : tétrakène

Tige : rigide, poils rêches, quadrangulaire.

Feuille: assez grande à poil rêche en forme d'oreille d'âne. Ses feuilles non pétiolées se terminent le long la tige formant une partie ailée (décurrente).

Autres noms

Français : Oreille d'âne

Nom anglais : Comfrey

Nom allemand : Beinwell Gemeiner, rauer Wallwurtz

Nom italien : Consolida maggiore

Nom espagnol : Consuelda

Etymologie : Symphytum,mot d'origine grecque, signifiant : souder, consolider. Consoude du latin consolido, consolider.

Protection

sans