Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Lamiacées(Labiées) plante herbacée vivace 20 à 60 cm. bord de chemin, friche avril à novembre

Présentation

Vous voulez faire un tour de magie... épater vos amis... passer pour un gourou...utilisez donc le lamier blanc qui ressemble à s’y méprendre à l’ortie. Avec ostentation prenez l'"ortie blanche" entre vos doigts et frottez vous avec. O miracle rien ne se passe... pas de brûlure intempestive... Aïe!!! ouille!!! le magicien a raté son tour et vous vous êtes piqués...Voilà où ça mène de vouloir épater la galerie...il ne vous reste plus qu’à mettre un peu de suc frais de plantain sur la partie irritée, et à jeter un coup d'oeil à notre système de reconnaissance.

Reconnaissance

Le lamier blanc est une plante herbacée velue, robuste, à tiges dressées. Pas si simple à distinguer de l'ortie lorsqu'elle n'a pas de fleur, d'autant plus qu'elle vit souvent mélangée à elle. Contrairement à l'ortie, elle ne pique pas, ses fleurs sont blanches en forme de gueule et elle est de petite taille.

Propriétés médicinales

Il semble que les propriétés et les emplois des lamiers soient assez semblables. Les sommités fleuries ainsi que les tiges et racines (d'après A . Ducasse) seraient hémostatiques* notamment en cas de métrorragies (saignement en dehors de la période des règles) ; et également pour Leclerc pour qui le lamier blanc exerce une influence réelle sur la circulation utérine . D'autres propriétés sont citées : astringentes* , rafraîchisantes en cas de fièvre, diurétiques, cholagogues*, anti-inflammatoires …

Phytothérapie

Partie utilisée : la fleur. Action : astringente*, cholagogue*, tonique, particulièrement actif sur la circulation utérine. Utilisation : en cas de troubles menstruels (en alcoolature* ou teinture mère* selon Leclerc) de troubles digestifs (notamment de diarrhée grâce à ses tanins), comme dépuratif* (en teinture mère également) ; rentre actuellement dans la composition de tisanes de spécialités et de "complexes homéopathiques".

Propriétés culinaires

Feuilles comestibles, crues ou cuites.

Tradition

Appelé jadis archangélique, le lamier blanc était censé donner une bonne santé et un beau teint.

Usages divers

Les fleurs sont mellifères.

Botanique:

Fleur: Verticille de fleurs blanches à l'aisselle des feuilles. La fleur est en forme de gueule de 2 à 3cm, velue sur le dessus. Le pollen est jaune pâle et les anthères brunes.

Couleur : blanc

Fruit : Akène.

Tige : Etalée puis se redressant, de forme quadrangulaire.

Feuille: Ovale et dentée. Les feuilles sont opposées-décussées*. Feuilles supérieures presque sessiles et inférieures à long pétiole.

Partie souterraine: Tige souterraine rampante émettant des rejets

Autres noms

Français : Ortie blanche, pied de poule, marachemin, ortie morte, archangélique, fausse ortie

Nom anglais : White dead-nettle

Nom allemand : Weisse taubnessel

Nom italien : Ortica bianca

Nom espagnol : Ortiga blanca, ortiga muerta, lamio blanco

Etymologie : Le nom vient du grec laïmos : bouche/ gueule. La raison en est la forme de la fleur qui évoque une bouche. (Ressemble à la gueule ouverte d’un hippopotame.)

Origine : Eurasiatique. Commune dans toute la France, plus rare dans l'ouest et la région méditerranéenne

Protection

sans