Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Lamiacées(Labiées) plante herbacée vivace 5 à 40 cm. sous-bois, bord de chemin, jardin mai à septembre

Présentation

Ne vous laissez pas abuser par son nom commun, lierre terrestre. Cette plante n'a rien à voir avec le lierre dit grimpant que nous cultivons allègrement en pot. Elle tire son homonymie du fait qu'elle rampe et qu'elle soit verte quasiment toute l'année... mais sa ressemblance avec le lierre s’arrête là. Ses feuilles froissées ont une odeur de menthe, ses fleurs sont en forme de bouche comme celles du romarin, c'est normal, elles appartiennent toutes les trois à la même famille : celle des Labiées dont font partie la plupart des plantes plantes aromatiques de nos contrées.

Reconnaissance

Le lierre terrestre est une plante herbacée rampante qui émet des racines à l'aisselle des feuilles. Reste verte toute l’année. Elle a une odeur de menthe si l’on froisse ses feuilles. Ses feuilles, presque rondes (d'où le nom de rondelotte) sont d'un vert brillant. Elle forme des tiges florifères ornées de petites fleurs bleu-violet, qui ressemblent à de petites bouches (Labiées).

Propriétés médicinales

Tige fraîche ou séchée, est employé comme aromate. La tige fraîche contient de la vitamine C et de la provitamine A. Tonique et diurétique*, soigne les troubles digestifs (diarrhées). Maux de gorge, bronchite (en tisane). Fortifiant dans le traitement du scorbut. L'odeur des feuilles servirait à guérir les maux de tête (Herbs).

Phytothérapie

Partie utilisée : sommités fleuris. Propriétés : diminue les expectorations ; aurait été utilisé comme détersif* par voie externe selon Leclerc. Utilisation : essentiellement dans les affections des voies respiratoires en infusion, sirop, alcoolature* ou teinture mère* ; rentre également dans la composition de spécialités (tisanes, sirops). Est également utilisé en homéopathie ; la teinture mère déjà mentionnée est employée.

Propriétés culinaires

En Angleterre, on mange les jeunes feuilles en salade. Au XVIème siècle, le 'gill' (nom anglais du Glechoma) participait à l'élaboration de la bière (en l'aromatisant et en la clarifiant) avant l'utilisation du houblon. En 1767, on retrouve un breuvage appelé "gill ale", cité dans les voyages de Gulliver de J. Swift, vendu comme un substitut de bière). Une autre boisson, appelée "gill tea" était faite en infusant les feuilles et en ajoutant du miel.La tige fraîche ou séchée est utilisée comme aromate. Elle contient de la vitamine C et de la provitamine A.


Usages divers

Elle aurait servi à soigner les fous, sous forme de papier buvard imbibé d'infusion, posée sur le crâne.

Botanique:

Fleur: Disposée par 2 à 5 à l'aisselle des feuilles, orientées du même côté. Calice tubuleux, velu, gamosépale* à 5 dents. Corolle bilabiée, longue de 1,5 à 2cm. 4 étamines.

Couleur : violet

Fruit : Tétrakène, les akènes sont bruns et lisses.

Tige : Tige fertile rampante, quadrangulaire. Les tiges florifères sont dressées.

Feuille: Simple, arrondie, à bord denté, longuement pétiolée. Feuilles opposées à nervation palmée.

Partie souterraine: Racine grêle

Autres noms

Français : Herbe de la saint-Jean, courroie de saint jean, rondelette, rondotte.

Nom anglais : Ground ivy

Nom allemand : Erdefeu, Gundelrebe

Nom italien : Ellera terrestre

Nom espagnol : Hiedra terrestre

Etymologie : Glechoma vient du grec glechon qui désigne une menthe. Le nom de la famille vient du grec lamos bouche/gueule. La raison en est la forme de la fleur qui évoque une bouche (ressemble à la gueule ouverte d’un hippopotame).

Origine : Europe et ouest de l'Asie

Protection

sans