Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Caprifoliacées liane caducifoliée. (durée de vie environ 40 ans). 2 à 5 m. bois, bord de chemin, lande juin à août

Présentation

Le chèvrefeuille, avec ces jolies fleurs et son doux parfum, cache un redoutable étrangleur qui rode dans les bois…malheur aux jeunes plants pas suffisamment robustes… Ils périront sous la pression de ce boa végétal. Vous pourrez observer en forêt de jeunes troncs qui ont poussé en spirale, modelés par la pression des lianes, les faisant ressembler à de minuscules colonnes du Bernin. Bon vous avez raison… redoutable étrangleur… boa végétal, j’exagère un peu, voir beaucoup, car à cette plante, respect nous devons. Elle est notre alliée depuis de nombreux siècles, les égyptiens s’en servait déjà comme plante médicinale. Elle a de multiples utilisations et toutes les parties de la plante servent : décoction de feuilles en gargarismes contre les inflammations de la gorge… feuilles en cataplasmes qui ont une action cicatrisante sur les plaies… les baies ont été utilisées à des fins diurétiques… les fleurs sont utilisées en infusion contre, je cite Paul Fournier « … la toux, le rhume, les catarrhes pulmonaires, l’asthme nerveux, le hoquet, les convulsions, les migraines et à l’extérieur en bain d’yeux… » et même la racine est utilisée, elle aurait servi à teindre les laines en bleu. Non décidément, ce n’est pas un boa mais un véritable cochon végétal car quasiment tout est bon et utile dans cette plante. Faites attention cependant à ces belles baies rouges, translucides et tout à fait attirantes : elles sont toxiques.

Reconnaissance

Liane entourant ses supports, ses feuilles sont opposées non soudées entre elles à la base, elles tombent en hiver, ses fleurs très parfumées, de couleur blanche puis crème, ressemblent à des gueules ouvertes dont sortent de multiples langues. Ses fruits (toxiques) sont des baies rouges et translucides. Risque de confusion avec d’autres types de chèvrefeuilles dont nombre se sont échappés des jardins. En particulier avec : Lonicera japonica (fleurs par deux et fruits noirs à maturité, apparemment fréquent dans les Landes et les Pyrénées-Atlantique)



Tradition

Les fleurs et les feuilles sont considérées comme diurétiques et antiseptiques.

Curiosités

De la racine, on extrait un colorant bleu utilisé pour teindre la laine.

Botanique:

Fleur: Hermaphrodite, gamopétale (tube soudé à la base, s’achevant par deux lèvres), zygomorphe, (4 pétales soudés et un opposé), 4 étamines et un style saillant. couleur jaune en vieillissant

Couleur : blanc

Fruit : Baies rouges disposées en glomérules.

Tige : Ligneuse, volubile.

Feuille: Simple, opposée, pétiolée.

Autres noms

Français : Barbe de chèvre, cranquillier, herbe à la vierge

Nom anglais : Common Honeysuckle

Nom allemand : Wald-geissblatt

Nom italien : Lonicera

Nom espagnol : Madreselva

Etymologie : Le nom de genre est issu du nom d’un botaniste allemand A. Lonitzer.

Origine : Présent partout en France, sauf en Corse et en Méditerranée. Originaire d'Europe centrale et d'Afrique du Nord.

Protection

sans