Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Caprifoliacées arbuste caducifuolié 2 à 10 m. bord de chemin, sous-bois, friche, haie, parc juin à juillet

Présentation

Tiens tiens... voilà une parfaite machine à remonter le temps... mettez-vous près d'un sureau... fermez les yeux... rouvrez les et hop vous vous retrouvez il y a 10 000 ans avec le sureau plante compagne des hommes de l'époque... il faut dire que cet arbrisseau à beaucoup de qualité. Il pousse quasiment tout seul à proximité des habitations. Ses fleurs se mangent et font de délicieux beignets, ses fruits riches en vitamines C sont comestibles crus... à petite dose (sinon ils sont toxiques comme toute la plante du reste) Il vaut donc mieux les manger cuits. On en fait des confitures et de bons gateaux... et ce n'est pas tout c'est aussi une plante médicinale... sudorifique, fébrifuge ... une petite grippe et hop une infusion de fleurs de sureau. Bref le sureau est une plante utile à avoir à portée de main, d'ailleurs jadis on la plantait à proximité de la maison pour la protéger des mauvais esprits... ce qui ne manque pas de par cette terre...

Reconnaissance

Attention de ne pas se tromper avec le Hièble (ou petit sureau) dont les fruits sont toxiques. Le sureau est une petit arbuste dont le tronc est ligneux (ce qui n'est pas le cas du hièble qui est une plante herbacée). Les feuilles du sureau sont composées de cinq à sept folioles ( nom donné aux petites feuilles composant la feuille composée ), dentées (pareil pour le hièble). Lorsqu'on froisse ses feuilles, elles dégagent une odeur désagréable... en tout cas forte (pareil pour le hièble) Les fleurs sont blanches et odorantes et disposées groupe compact en corymbe Les corymbes de fruits mûrs (noirs) du sureau sont penchés alors que ceux du hièble (noirs et en corymbe également) sont dressés. il existe également un autre sureau, le sureau à grappe, dont les fruits sont en grappes et rouges à maturité.

Propriétés médicinales

Le Sureau noir semble connu depuis de très longue date. On aurait même retrouvé des amas de graines sur des sites préhistoriques (usage de boisson fermentée ?) Son utilisation pour ses propriétés diurétiques (et laxatives) semble courante dès l’ antiquité.

Phytothérapie

Action physiologique : les fleurs, l’écorce et les fruits sont diurétiques et sudorifiques ; les fleurs seraient également émollientes. Les fruits seraient également laxatifs ou purgatifs ( selon les doses ) Utilisation : infusé de fleurs, décoction d’ écorce ( attention aux doses : 2 poignées d’ écorce par l d’eau seraient diurétiques ; 20 à 40 gr dans un ½ l d’eau seraient purgatifs selon Fournier ) Rentre dans la composition de spécialité vendues en pharmacie- notamment tisanes- et parapharmacie ( baume pour les lèvres). Est utilisé en homéopathie ; existe en teinture mère .

Propriétés culinaires

On peut faire des confitures avec les fruits cueillis à l’ automne, on a testé c’est délicieux… Attention cependant de ne pas confondre ces fruits avec ceux du hièble qui sont toxiques.

Curiosités

La fameuse flûte enchantée aurait été faite dans du sureau.(Jacques Brosse ) Toujours selon le même auteur... pour les paysans d'antan, Juda se serait pendu à un sureau... d'où sa mauvaise réputation et son nom d'arbre de Judas... à noter qu'il y a un champignon qui pousse sur les vieux sureaux... il est appellé oreille de Judas.

Usages divers

Selon Fournier, les feuilles et les jeunes pousses en décoction ( puis en vaporisation ) peuvent s’ utiliser pour traiter les potagers. Les fleurs permettraient de conserver les pommes en leur donnant un goût d’ananas ; on peut également s’ en servir pour parfumer le vinaigre . Dans la Forêt noire, on utiliserait pour graisser les voitures une huile obtenue par ébullition des graines.

Botanique:

Fleur: Petites à cinq pétales, rassemblées dans une inflorescence appelée un corymbe ( c'est à dire que les pédoncules floraux partent de points différents sur la tige et que les fleurs sont au même niveau)

Couleur : blanc crème

Fruit : baies noires à maturité.

Tige : plusieurs tiges (dès la base). Moelle blanche

Feuille: opposée, composée (à cinq ou sept folioles).

Autres noms

Français : Suseau,, arbre de judas, Sambuce

Nom anglais : Common Elder

Nom allemand : Schwarzer Holunder

Nom italien : Sambuco nero

Nom espagnol : Sauco

Etymologie : du grec sambûke : qui voulait dire flûte (on se servait du sureau pour fabriquer ce genre d' instruments de musique)

Origine : eurasiatique, commun en France (plus rare en Méditerrannée)

Protection

sans