Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Caprifoliacées plante herbacée vivace 1 à 2 m. bord de chemin, friche juillet à août

Présentation

Yèble, hièble, hyèble ou gèble… voilà bien beaucoup de noms pour une plante à qui peu de gens aujourd’hui pourrait en donner un seul. Le yèble est tombé dans l’oubliette du temps, pire il est considéré comme une mauvaise herbe. Le pauvre, lui qui auparavant était soigné, cultivé dans les jardins comme plante médicinale. Ses usages étaient nombreux, en voici quelques uns : une préparation à base de sa racine servait comme diurétique ; de ses feuilles fraîches, on faisait un cataplasme pour soigner les piqûres d’abeilles et mêmes les morsures de serpent. Regardez-la… c’est une belle plante robuste, peu difficile… Bien sûr, elle est un tant soit peu envahissante… surtout quand elle commence à s’installer dans un jardin. Elle se propage grâce à sa tige souterraine profondément enterrée, dont émerge de ci de là de grandes tiges de 1m50 à 2m…. mais bon… elle est idéale avec ses nombreuses fleurs blanches pour fleurir un coin de jardin abandonné. Attention cependant à ses baies noires, elles sont toxiques.

Reconnaissance

C’est une grande plante, poussant rapidement, souvent en massif. Elle a de petites fleurs blanches regroupées en grandes inflorescences ressemblant à des ombelles (en fait ce sont des corymbes). Ses feuilles sont composées, à leur base sur la tige principale se trouve deux stipules (petite feuille située sur la tige et à l’aisselle de laquelle pousse la feuille). Ses fruits (toxiques) sont des baies noires. Froissez ses feuilles, elles dégageront une forte odeur. Pour certains, cette plante dégage une mauvaise odeur, pour d’autres, une odeur de café.



Tradition

Un cataplasme de feuilles fraîches était utilisé contre les piqûres d’abeilles et les morsures de serpents. Pour lutter contre les mêmes causes, on l’utilisait également sous forme de décoction.

Curiosités

Le yèble est un indicateur de milieu riche et sa présence sur le terrain était un renseignement précieux pour un paysan, c’était le signe d’une terre riche et fertile.

Usages divers

Dans l’Antiquité, on tirait de ses baies un colorant.

Botanique:

Fleur: 5 pétales attachés à la base, filet comme neigeux, 5 étamines, anthères brunes. Inflorescence en corymbe.

Couleur : blanc

Fruit : Baie noire en corymbe

Tige : Grande tige robuste, peu ou pas ramifiée, remplie de moelle blanche.

Feuille: Composée, imparipennée, 7 à 11 folioles lancéolées dentées finissant en pointe accentuée, la feuille a deux stipules vertes à sa base.

Partie souterraine: Rhizome

Autres noms

Français : Hièble, sureau yèble, gèble, hyèble, petit sureau

Nom anglais : Danewort

Nom allemand : Attich Holunder

Nom italien : Ebolo

Nom espagnol : Saúco menor, Yezgo

Etymologie : Sambucus vient du latin sambuca qui désignerait un instrument de musique fait en sureau et ebulus était le nom latin qui était donné au yèble.

Protection

sans