Famille Type Durée de vie Taille Milieu Floraison
Astéracées (Composées) plante herbacée vivace 15 à 80 cm. prairie, bord de chemin juin à novembre

Présentation

Attention cette plante n’est pas n’importe qui : le héros Achille lui même s’en servait pour guérir les blessures. C’est vous dire... si elle n’est pas toute jeune... et si elle était considérée comme efficace dans les temps anciens... Prenez donc soin d'elle, l'achillée millefeuille pourra peut être un jour vous servir .

Reconnaissance

Plante herbacée aux belles fleurs blanches au centre jaunâtre (parfois rosées à purpurines). Feuillage très découpé, vert clair. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette plante n'appartient pas à la famille des Ombellifères, mais à celle des Composées. Les pétioles des fleurs partent d’endroits différents sur la tige pour porter les fleurs au même niveau (cela s'appelle un corymbe). Dans le cas d'une ombelle, tous les pétioles des fleurs partent du même point sur la tige, à la façon des baleines d'un parapluie. D'autre part, chaque "fleur" est en fait composée de fleurs minuscules ; les botanistes appellent cet ensemble de petites fleurs un capitule.

Propriétés médicinales

Difficile de se faire une idée exacte des propriétés de cette plante concernant les hémorragies. Certains auteurs préconisent l’utilisation de feuilles fraîches (Herbs.) en cataplasme et d’autres la déconseillent (Lieutaghi), apparemment, tous sont d’accord pour les risques de photosensibilisation.

Phytothérapie

Partie utilisée : sommités fleuries. Action : anti-inflammatoire, antispasmodique*, vulnéraire*, hémostatique*; également active dans les troubles veineux, l’insuffisance de la cholérèse* et de la diurèse. Utilisation : dans les cas d 'hémorroïdes : application de suc frais, décoction pour bains et lavements, pommades ; à visée antispasmodique* : en infusion en association avec des fleurs de mélisse (également antispasmodique) ; en cas d' insuffisance biliaire ; de rhumatismes et également comme cicatrisant ; entre dans la composition de suppositoires, pommades et tisanes de spécialités. Également utilisée en homéopathie surtout comme antihémorragique et comme draineur. Existe en teinture mère.

Propriétés culinaires

Finement découpées, les feuilles au goût poivré peuvent être ajoutées aux salades.

Tradition

En avoir un petit morceau sur soi, donne de la bravoure (sans doute en l'honneur de l'intrépide Achille qui a donné son nom à cette plante.) Permet de conserver le vin si l'on met un sachet de graines dans le tonneau.

Curiosités

Permet de conserver le vin si l'on met un sachet de graines dans le tonneau.

Usages divers

Les tiges séchées d'une espèce voisine auraient servi à faire les baguettes divinatoire du Yi-king.

Botanique:

Fleur: Composée, radiée (5 “pétales” blancs qui sont en fait des fleurs ligulées et centre jaune composé de fleurs tubulées). Ces fleurs ne forment pas une ombelle, mais un corymbe ; c’est à dire que les pétioles des fleurs partent d’endroits différents sur la tige pour arriver à une même hauteur. Les pétioles de l’ombelle partent d’un même point. couleur : à centre jaune, parfois rosée à purpurine.

Couleur : blanc

Fruit : Akène blanchâtre

Tige : Dressée, pubescente (parfois laineuse), finement striée.

Feuille: Pennatiséquée*, extrêmement fine et découpée en lanière. Elle est distribuée le long de la tige en des axes alternes.

Partie souterraine:

Autres noms

Français : Herbe aux charpentiers, herbe aux militaires, saigne-nez

Nom anglais : Yarrow

Nom allemand : Achillenkraut, schafgarbe

Nom espagnol : Milenrama, flor de la pluma, millefolio

Etymologie : Achillea est en l’honneur du héros grec, Achille. Il s’en serait servi au cours d’une bataille pour soigner un roi. Le nom Millefeuille n’est pas dû à sa ressemblance au gâteau homonyme, mais bien à cause de la forme très découpée de ses feuilles."

Origine : Eurasiatique, subocéanique

Protection

sans